Passeurs d’espoir

La Communication NonViolente CNV

 

À moins de vivre sur une île déserte, il est pratiquement impossible de ne pas être confronté à un moment de notre vie à un conflit auquel nous répondrons en formulant jugements, conseils, diagnostics, solutions….

 

Marshall Rosenberg créateur de la CNV a fait plusieurs constats :

« Les jugements portés sur autrui sont des expressions détournées de nos propres besoins inassouvis. »

« Nous ne faisons jamais quelque chose que nous n’avons pas choisi. »

« Les besoins sont universels en chaque être et nous possédons une capacité à nous montrer bienveillant. »

La CNV permet de nous reconnecter à nous-mêmes. Être en lien avec soi- même est le préalable indispensable à l’établissement d’une connexion avec l’autre. Les besoins de l’autre étant aussi importants que les nôtres, nous donnons donc naturellement à partir de notre cœur.

 

La CNV se vit en 4 étapes : Observation, Sentiment, Besoin, Demande : OSBD

— j’Observe le fait qui affecte mon bien être, sans jugements, sans évaluations, sans préjugés

— je dis le Sentiment que je ressens face à ce fait, bien différencié d’une interprétation

— J’exprime mon Besoin satisfait ou insatisfait par ce fait

— Je fais une Demande précise, positive, concrète, réaliste, réalisable et négociable à mon interlocuteur pour que mon besoin soit satisfait

 

Cet interlocuteur, lui aussi fait ce même chemin d’OSBD. C’est comme une danse, chacun à notre tour nous évoluons au rythme de l’écoute mutuelle.

 

À la fin de cette danse relationnelle, il est fondamental que nous exprimions notre reconnaissance et notre gratitude.

Marise Sbrissa-Ravon

Laisser un commentaire