T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Dossiers > Logement > Billet d’humeur

Billet d’humeur

Article proposé le mercredi 8 juin 2005, par Jean-Pierre Nizet


Nous connaissons le résultat du référendum : C’est Non !
Ce non déborde largement le cadre de la constitution européenne. Derrière les motivations politiques, ce non est une résistance immédiate à la positivité, à la poursuite d’un processus prétendu obligatoire. C’est le non des grandes inquiétudes et de l’exaspération devant le recul social.

Au lendemain du scrutin, le dossier sur le logement que nous avons préparé pour ce numéro du Sept peut illustrer le sentiment de ras le bol qu’éprouve un grand nombre de français.

Jour après jour, une crise du logement sans précédent renforce un peu plus les inégalités dans un contexte social déjà fortement dégradé avec un taux de chômage qui risque d’atteindre sous peu la barre symbolique des 3 millions de chômeurs.

Cette crise du logement nous en mesurons l’importance tous les jours en accueillant des personnes qui n’arrivent plus à se loger avec le produit de leur travail, qui se font héberger chez des amis, des parents, qui errent de foyer en foyer, qui dorment dans des abris de jardin ou des voitures.

Alors que les prix du foncier et de l’immobilier explosent et que les ventes à la découpe chassent de force des milliers de locataires, la pénurie de logements sociaux est jugée catastrophique dans notre pays.
Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater la faillite du politique en matière de logement. Avec ce numéro, et depuis un quartier où dans le cadre du GPV on démolit avant de reconstruire, nous avons voulu tirer le signal d’alarme.

Cet article est paru dans « Le Sept » no 110, journal de TO7, en tant qu’éditorial.

Répondre à cet article

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster