T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Dossiers > Logement > Jacques, Meka et Roka, enfants de Don Quichotte

Jacques, Meka et Roka, enfants de Don Quichotte

Portraits de quelques campeurs qui attendent un logement

Article proposé le jeudi 8 mars 2007, par Emmanuelle Deleplace


Jacques, 42 ans

Quand les Enfants de Don Quichotte ont planté leurs tentes au pied du monument aux morts, Jacques a déplanté la sienne du jardin de son frère pour venir les rejoindre. Il y a encore un an Jacques vivait dans un grand appartement avec sa femme, sa fille et sa belle-mère. Il travaillait en intérim et arrivait relativement facilement à enchaîner les missions. Mais le couple s’est brouillé et Jacques a quitté le logement qui appartenait à la belle-mère. Depuis il n’a pas réussi à retrouver d’appartement. « Je voudrais juste un appart pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions et accueillir ma fille décemment. »

Meka (30 ans) et Roka (25 ans)

Meka et Roka, ce sont les surnoms que leur ont donné leurs camarades d’infortune au campement des Enfants de Don Quichotte. Frères et sœurs, enfants de la Ddass, Meka et Roka ne connaissent quasiment que la rue depuis l’âge de 16 ans. La rue, la dope, la maladie. Depuis 3 ans ils sont sous méthadone et ils aimeraient pouvoir enfin un peu se poser. Ce qu’ils voudraient c’est un lieu qui les accueille avec leurs chiens car eux, tant qu’ils étaient dans la rue, ils ne les ont jamais laissé tomber.

Portfolio

  • Campement des enfants de Don Quichotte
  • Campement des enfants de Don quichotte
  • Jacques
  • Meka et Roka

Répondre à cet article

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster