T-O-Mirail Reynerie Bellefontaine Bagatelle Pradettes Faourette Lafourguette Mirail-Universite Basso-Cambo tous les quartiers
Accueil > Les Habitants > Histoires d’habitants > Claude Komano

Claude Komano

Article proposé le jeudi 24 mars 2005, par Marie-Céline, mimi


C’est avec un sourire authentique que l’artiste d’origine guinéenne nous accueille dans son local hétéroclite à la Reynerie. Sculpteur, passionné par le bois ( bien qu’ayant travaillé d’autres matières telles que la terre ou la pierre ), Claude nous confie que dès son plus jeune âge, il a toujours été fasciné par les forêts et la nature.

D’ailleurs, quand il le peut, il aime exercer sa passion à l’extérieur : ainsi peut-on le croiser sur les berges du lac de la Reynerie ou à la Ramée.

JPEG - 20.8 ko
Claude au travail

Son inspiration personnelle et son imagination sont liées à sa double culture, mélangeant l’art africain et le contemporain. Sa muse favorite est la femme, « porteuse de vérité », ses formes, la fécondité. Jamais, cependant, il ne tombe dans la vulgarité.
Mais il aime aussi à faire naître dans ses œuvres des idées de mouvement, d’éveil et d’abstraction.
Enfin, il a plaisir à sculpter des grands troncs en s’inspirant du cubisme ou des formes effilées.

Ayant grandi dans une famille d’artistes, Claude a plus d’une corde à son arc : sculpteur, mais aussi musicien, il réalise lui-même des instruments comme la flûte ou le krine [1]. Il fabrique aussi des marionnettes qui seront mises en scène lors de contes musicaux avec les enfants.

Ses œuvres variées sont à la mesure de sa curiosité, de la pièce du jeu d’échec aux bijoux, en passant par les totems et les sculptures représentant par exemple une femme ou un couple. De même, les matériaux qu’utilise Claude sont divers ; ayant une préférence pour le buis, qu’il appelle « l’ébène français » , il sculpte aussi l’acacia, le cerisier, le merisier.
Ce sont généralement ses exposants ou les personnes qui lui font des commandes à partir de dessins et de photos qui lui font des dons de matières premières ( bois, marbre…).
En ce qui concerne ses outils, Claude les a façonnés lui-même ou les a fabriqués grâce à des amis du Burkina Faso.
Le temps passé sur une œuvre peut prendre en moyenne deux journées, le plus long étant la finition.

En évolution permanente, Claude a envie désormais de n’exposer que ce qu’il aime, et les œuvres dont il est fier. Il a aussi évoqué son désir présent de retravailler dans l’utilitaire et donc de fabriquer des meubles et d’autres objets, comme par exemple des peignes, des couverts, des boîtes et des instruments de musique.

Enfin, il nous a exprimé son envie profonde de trouver « un lieu pour se poser », pour donner libre-cours à son art, et pourquoi pas profiter de ses talents de bricoleur pour retaper une vieille bâtisse.

Portfolio

Notes

[1instrument de percussion africain

Répondre à cet article

2 Messages

  • Claude Komano

    16 août 2009

    Bonjour Claude,

    J’espere que tu vas bien,saches que tes créations vivent bien en Guyane,
    elle s’épanouissent (exeptionnel,toutes les autres choses s’abiment ici).
    j’espere que ton fils se porte bien,vous etes les bien venu chez nous,ce n’est pas
    la guinée mais l’esprit y est.

    Bien de bonheur à toi,

    Michel

    mes amitiées à tous nos collègues de Reynerie

    repondre message

    • Claude Komano 18 février 2015, par komano farakomano gmail.com

      salut michel 6ans après mieux vos tard que jamais comme dit le dicton je pense très souvent à vous j espère que vs aller tous bien dèsormais on garde contact lolo a bien grandit 16 ans dèja il va me manger sur la tète sur les tient on dù bien grandir aussi tu nas pas parler a l oreil d un sourd qui ces je vous embrsses à tous à très bientot michel claude

      repondre message

Contact | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Florence Corpet, webmaster